Maison quasi passive

Lorsque l'urbaniste Lieven Symons a décidé de rénover, il a posé deux objectifs : augmenter la luminosité des pièces et parvenir à une maison quasi passive. Ce projet nécessitait d'importants travaux. Il fallait isoler la façade avant. « Le problème, c'est que l'on pouvait difficilement casser cette façade, car le risque de dégâts chez les voisins était très grand. Second point : on ne pouvait pas dépasser 14 cm d'avancée. Une maçonnerie traditionnelle ne permettait pas de poser une couche d'isolant suffisamment épaisse. »
 
Lieven est alors parti en quête d'un système d'isolation extérieure. « Je suis vite tombé sur E-Board®. Les plaquettes de parement cadrent bien dans un contexte urbain et étaient mieux adaptées qu'une finition en enduit. » La couleur foncée crée un joli contraste avec les châssis en bois et accentue ainsi la découpe de la façade. « Les plaquettes de parement ont une texture et une nuance intéressantes. Pour l'aspect brut et robuste, nous avons opté pour E-Board® ZERO, soit une finition sans joint. »
l'atout majeur de l'isolation extérieure : elle conjugue économies d'énergie et valeur ajoutée esthétique en façade.
Actif dans le secteur du bâtiment, Lieven connaît mieux que personne l'atout majeur de l'isolation extérieure : elle conjugue économies d'énergie et valeur ajoutée esthétique en façade. Il pointe un autre avantage. « Pour beaucoup de projets, il est difficile de concilier des choix écologiques et le budget disponible. Avec E-Board®, j'y suis parvenu. Je suis convaincu que c'était le choix idéal. »

Maison quasi passive

Info sur le projet

Briques utilisées: 
Livorno
Type: 
Rénovation
Joint: 
Sans joint
Style: 
Moderne