Des briques noires créent un contraste dans une ville en briques rouges
12/06/2015

Aperçu des nouvelles
Après presque un quart de siècle de travaux, le Shakespeare Theatre de Gdansk (Pologne) ouvre enfin ses portes au public. L'architecte Renato Rizzi (Italie) a travaillé avec des briques de parement et des pavés noirs. Cela lui a permis d’apporter une nouvelle couleur et un contraste dans la ville où domine la brique rouge.
 
Coffre au trésor
A l'extérieur du théâtre, vous pouvez admirer quelques éléments gothiques qui témoignent du style du centre-ville historique. Pour la façade, l'architecte voulait une brique anthracite plus sombre, la Morvan. La couleur noire symbolise la résistance et la durabilité. Et contraste avec la maçonnerie des bâtiments environnants. Les pavés autour du bâtiment arborent ce même noir.
 
L'intérieur du théâtre n'est pas comme vous pourriez l'imaginer. Murs blancs, escaliers en marbre clair et panneaux en bouleau illuminent l'intérieur. Les habitants de la ville comparent le théâtre à un coffre au trésor : résistant et lourd à l'extérieur, raffiné et poli à l'intérieur.
 
Labyrinthe
La division du bâtiment crée un cadre multidimensionnel pour plusieurs types d'activités : spectacles (de théâtre), réunions, expositions ou autres événements. Le Shakespeare Theatre n'est pas qu'un bâtiment. Il est aussi à l'image de la ville : un labyrinthe de couloirs étroits (ruelles), de places (courettes) et un monde complexe de fonctions diverses.
 
Les spectacles peuvent se donner de 3 manières : à ciel ouvert (le style élisabéthain), dans la configuration traditionnelle (le public se trouve face à la scène) ou en amphithéâtre (le public entoure la scène). Les couloirs étroits autour du public mènent à un grand foyer et à un patio en plein air. Le public peut s'y réunir, par exemple pendant l’entracte. Les toits en terrasse offrent un panorama magnifique et permettent d’admirer la ville sous un autre angle.
 
Soutien
Des poutres apparentes sont intégrées dans la maçonnerie des murs extérieurs. Elles absorbent la pression du toit ouvert (‘ailes’). Elles réduisent le poids des murs et permettent une optimisation structurelle. Le grand mur masque des mécanismes et des équipements techniques du théâtre.
 
Le Shakespeare Theatre est un exemple de nouvelle architecture entremêlée de tradition.
 

Données relatives au projet
Architecte : Renato Rizzi
Bureau local : Q-Arch
Lieu : Gdańsk, Pologne
Superficie : 4 000 m²
Brique : Morvan
Pavé : Morvan
Année : 2014
Photographie : Rafał Malko, Jakub Certowicz